Livres

1645 - The Sound Beleever or a Treatise of Evangelicall Conversion

L’Auteur: Thomas Shepard

Thomas Shepard (5 novembre 1605 - 25 août 1649) a été un prédicateur puritain américain. Ses parents décédés très tôt, il reçoit son éducation de ses grands-parents et bien plus tard de son frère aîné. Un maître d'école éveille en lui la soif de connaissance l’amenant à l'âge de 15 ans seulement à l'université de Cambridge. Thomas Shepard devient prédicateur. L'archevêque ayant eu connaissance de ses sermons et d’une manière de penser trop puritaine, lui imposa l’interdiction de prêcher. Après la mort de son fils aîné, il quitte l'Angleterre en 1635 pour partir avec sa femme et son fils cadet vers l'Amérique coloniale. Sa femme décède là-bas, tout comme sa seconde épouse et les enfants qu’ils eurent en commun. Il est notoire qu'il considérait cette perte comme une partie de sa quête du divin.
Thomas Shepard est considéré comme l’un des prédicateurs puritains les plus importants de son temps. Il manifesta un intérêt particulier à servir chez les Indiens du Massachusetts. Il est décédé en 1649, âgé de près de 44 ans. Trois de ses fils furent également prédicateurs. Il est l'ancêtre de deux présidents américains, John Quincy Adams et Franklin D. Roosevelt.

 

Qui étaient les puritains et les `Pilgrim Fathers' (pères pèlerins)?

En Amérique du Nord beaucoup ont entendu parler des « Pilgrim Fathers » qui invitaient leurs amis les Indiens, à prendre d’abondants repas. Cent ans avant qu'ils ne partent vers l'Amérique, il y eu en Angleterre entre l'église catholique et le roi Henry VIII une rupture quand le pape refusa d’annuler le mariage du roi anglais. En 1534, le roi mit fin à l'autorité du pape sur les catholiques anglais et est proclamé par l’Archevêque de Canterbury chef suprême de l'église et du clergé anglican. Lorsqu’il meurt, l'Angleterre est sur le point de devenir un pays protestant. Edouard VI succède brièvement à son père Henry, pour laisser à sa mort le trône à sa demi-sœur Mary Tudor. Celle-ci tenta par la force de ramener son pays sous l’influence de l’Eglise Romaine. Elle fit mourir plus de 300 personnes sur le bucher, lui valant ainsi le surnom de «Bloody Mary» (Marie la sanglante). Elle ne put cependant stopper l’essor du mouvement protestant. Sa successeuse et demi-sœur Elizabeth Ière a veillé à ce que le pape n’exerce plus aucune influence en Angleterre. Certains protestants ne voulurent toutefois se contenter d’une scission avec Rome. Ils entendaient même « purger » toute forme de dévotion à l’égard de l'église romaine. Ils furent les plus farouches partisans de l’enseignement de Johannes Calvin. En anglais 'purify " signifie « purifier». Leur nom puritain leur vient de ce mot. Les puritains étaient regardés en Angleterre comme des séparatistes. En 1603, Jacques Ier succède à Elizabeth Ière. Il exerça une très grande autorité sur les puritains pour les ramener sous son pouvoir. En 1608, une commune séparatiste a par conséquent fui vers les Pays-Bas. Ils ne s’y plurent toutefois pas en raison des trop grandes tolérances de la religion et d’une moralité relâchée. Ils décidèrent donc d’entreprendre une nouvelle vie vers « le nouveau monde ». Ils obtinrent l'autorisation de s’y établir pour fonder en 1620 la colonie de Plymouth. Après quelques années, ils en vinrent à être connus sous le nom de 'Pilgrim Fathers'. Entre-temps, d'autres puritains d’Angleterre arrivèrent à la conclusion que leur avenir était en Amérique. Au nord de Plymouth, ils fondèrent en 1630 la colonie de Massachusetts Bay. Vers 1640, 20.000 immigrants peuplaient déjà le New England.

Ceci nous ramène à l'écrivain de l’ouvrage que nous évoquons. Thomas Shepard comptait en effet au nombre de ces immigrants. Il fut actif dans le New England comme prédicateur.

 

Le livre: Numérisé par Google.

Il est intéressant de constater que les puritains utilisaient le nom divin. Thomas Shepard employait littéralement « Iehovah ».

 

 

Page 199

 

Page 286

 

 

 

Haut de Page