Musée

Deutsches Museum (Musée Allemand) (München) - Johannes Hevel

Le Deutsches Museum se visite dans la ville de Munich, au sud de l'Allemagne. Il se trouve sur une île de la rivière Isar et n’est accessible que par des ponts. L'île s'appelle « Museuminsel », puisque plusieurs musées y sont installés. Ce bâtiment très stylé a été conçu par Gabriel von Seidl et inauguré en 1925. C’est un musée monumental haut de 8 étages et composé de 300 salles. On y trouve des chefs-d’œuvre uniques à admirer dans les domaines des sciences naturelles, des techniques et du transport, dont des navires, locomotives et autres voitures ; dans la dépendance on peut même admirer de vieux avions. Avec ses 28.000 objets, le musée est même le plus grand de son genre dans le monde. Il donne un aperçu de 50 branches des différentes sciences. Il n’est donc pas étonnant que le musée reçoive un million et demi de visiteurs par an.

 

Photo: Wikipedia (© Maximilian Kühn)
Licence Creative Commons Sharealike 2.0 (cc-by-sa)

 

Nous montrons ces photos avec l'aimable autorisation du Deutsches Museum.
Le Lien : www.deutsches-museum.de


 

Johannes Hevel 1611-1687

Dans ce musée, on peut admirer le travail d'un astronome germano-Polonais connu sous le nom de Johannes Hevelius. Ce scientifique est né à Dantzig (maintenant Gdansk) à étudié aux Pays-Bas, à l'université de Leyde, ainsi qu’en Angleterre et en France. Il retourne vivre à Dantzig à partir de 1634.

 

Johannes Hevel
1611-1687

 

En 1641, il bâtit son propre observatoire avec des télescopes artisanaux. Il construit même un télescope si grand qu'il n'a pu l’installer à l’intérieur. Ce télescope a été suspendu à l’extérieur sur une installation de levage. La longueur de ce télescope était de près de 49 mètres! Il a pu ainsi grossir les astres 30 à 40 fois. C’était cependant très difficile de diriger précisément la lunette.

 

 

Johannes Hevel a écrit plusieurs livres concernant ses observations et la technique de ses instruments, illustrés de gravures de cuivre. Un livre captivant, imprimé en 1647 par Hünefeld à Danzig, fut intitulé « de Selenographia sive lunae descriptio » ou « atlas de la lune », dont nous vous montrons une illustration.

Il est remarquable de constater que Hevel rend honneur à Dieu, en mentionnant son nom Iehova, dans une citation dU psaume 111:2, où l’on peut lire : « grandes sont les œuvres de Jahweh. Et recherchées par ceux qui y prennent plaisir. » - Petrus Canisiusvertaling 1939.


 

 

 

 

Un détail du coin supérieur droit.

 

Une grande partie de ses livres et de ses instruments ont été détruits dans un incendie en 1679. Il reconstruit pourtant son observatoire mais n’a jamais pu surmonter la perte de l’œuvre de sa vie. Il décède à Dantzig le jour de son 76ème anniversaire.

 

 

Haut de Page