Musée

Joods Historisch Museum (Musée de l’Histoire Juive) – Pectoral, Torah et Arc

Nieuwe Amstelstraat 1, Amsterdam

Le musée de l’Histoire juive à Amsterdam a été officiellement ouvert le 23 février 1932. Le musée se trouve alors dans une petite salle des étages supérieurs du musée historique d'Amsterdam. Ce musée est rouvert en 1955 par le premier ministre Néerlandais William Drees. Il est maintenant installé à l’étage supérieur du Waag, fondation de recherche Amstellodamoise. En 1975, la fondation se développe et nécessite l’utilisation deux étages du bâtiment ‘Waaggebouw’. Il était prévu que le musée se déplace en son temps vers les quatre synagogues ‘Hoog duitse synagogen’ situé dans le Carré de Jonas Daniël Meijer. Le nouveau musée a été ouvert le 3 mai 1987.

Le musée historique juif rassemble toute une variété d’objets d'art ayant un lien avec la religion, la culture et l'histoire des juifs aux Pays-Bas et de ses anciennes colonies. La collection contient maintenant environ 30.000 documents et photos, parmi lesquels plus de 11.000 objets d'art, ayant trait au cérémonial et à l’Histoire juive.

 

Ces photos nous ont été fournies et peuvent être montré avec l’aimable autorisation du Musée d’Histoire Juive.
Le lien : www.jhm.nl


BOUCLIER DE LA TORA

Dans chaque synagogue, se trouve un rouleau de la Tora. C'est un rouleau sur lequel les lois religieuses juives sont écrites. Le rouleau peut défiler grâce à deux bâtons attachés aux extrémités, décorés sur le dessus par deux pièces richement ornées. Une robe, le manteau de la loi, ornementée d’un plastron souvent rehaussé des tables des dix commandements, protège le rouleau.

Au dessus de cet ensemble trône la « couronne de la loi », placée là pour souligner la dignité des rouleaux. L’ensemble est rangé dans une armoire spécialement conçue à cet effet, qu’on appelle aussi l'arche, ou en hébreu « Aron hakodesj. »

 

Les photos.

 

 

Le bouclier de la Tora montré ici est fait d’argent, (1899).
Le nom de Dieu est écrit en lettres hébraïques sur la première ligne à droite.

 

Le manteau de la Loi est un linge de lin, de soie
et d’autres matériaux, décoré de symboles et de textes.
Du fil argenté et du brocart d’or sont souvent utilisés pour la broderie.
Il est parfois agrémenté de pierres précieuses.

 

Cette arche de 1791 se trouvait dans une ancienne synagogue.
Sur le fronton, sont représentées les tables la loi.
Au-dessus, est consigné une citation des psaumes, chapitre 16 et verset 8, où l’on peut lire :

Je mets Jéhovah constamment sous mes yeux,
Je ne chancellerai point.
(Traduction Abbé Crampon)

Le nom de Dieu, sous la forme du tétragramme, apparait au milieu du texte, à l’intérieur d’une auréole.

 

détail...

 

 

 

Haut de Page