Musée

The Schøyen Collection - MS 1630

Le Schøyen Collection comprend la plupart des sortes des manuscrits au sujet du monde sur une période de 5000 ans. C’est la plus grande collection privé de manuscrits a été formée au cours du 20ème siècle.

La collection entière, MSS 1-5381, comprend au moment d’écrire 13.642 manuscrits y compris 2.242 volumes. 6,850 manuscrits qui sont de l'antiquité, 3300 v.C. - 500 AD ; 3,851 sont du moyen-âge, 500 - 1500 ; et 2,941 du moyen-âge tardif. Il y a des manuscrits de 134 pays différents et des territoires en 120 langues et 184 orthographes différentes.

Jamais il n’y a eu une collection dans le passé avec une telle variété géographique, linguistique concernant le texte, les systèmes, le matériel etc., sur une période de 5 millénaires.

Avec beaucoup de remerciement « à The Schøyen Collection » pour leur aimable autorisation.
Le lien: www.schoyencollection.com.


Comme la langue hébraïque dans l’ancien temps s’écrivait sans voyelles, on n'a pas su comment les mots ont dû être exprimés précisément. Pour cette raison un des copistes le plus important, à savoir Asjer, a développé un système, il a ajouté des petits points ou des tirets aux lettres qui indiquent quelles voyelles on devait exprimer.

Le document qui nous pouvons montrer est écrit vers l'an 1000, on l’a trouvé dans l'Iraq actuel. Il a été écrit sur du vélin, faits de peau d'animal. Il ressemble aux pages du codex Leningradensis ou le manuscrit encore plus vieux d'Aleppo. Il est donc imputé aux copistes Massorétiques de l'école d’Asjer. C’est une écriture régulière quadrant et très jolie, il a été écrit en hébreu, avec les points de voyelle. Dans la marge, nous trouvons les notes Massorétique des copistes.

Le texte comprend la partie de la bible d’Amos chapitre. 5:7 - 9:8 ; Zacharie 13:7 - 14:21 et Malachie 1:1 - 2:10. Dans cette partie, nous trouvons plusieurs fois le nom de dieu, comme il a été écrit en l'hébreu avec les 4 lettres JHWH, le soi-disant Tetragrammaton. Le saint nom de dieu a été utilisé de nombreuses fois par le prophète Amos dans sa prophétie au peuple Israélite, comme en Amos 8 verset 11 ; où on trouve :

Voici que des jours viendront, dit le Seigneur, Jéhovah
Où j’enverrai une faim sur la terre
Non une faim de pain, ni une soif d’eau,
Mais d’entendre les paroles de Jéhovah (Abbé Crampon)

Les endroits où le nom divin se trouve, nous l’avons indiqué en jaune.

 

 

Dans ce manuscrit, nous remarquons toutefois encore quelque chose de spécial, concernant le nom de dieu. Dans la coupe on voit quatre points avec au-dessus quatre « yods » (quatre fois la lettre « J »). L'explication scientifique est que c'est très inusité. On a encore rencontré les quatre points (dots) dans quelques-uns des rouleaux de la mer morte. Ici avec les quatre yods au-dessus est une indication ou désignation que le lecteur ne pouvait pas exprimer le nom. Ceci utilisation était connu auprès des juifs ; ils avaient une peur superstitieuse de donner le déshonneur au nom de dieu. Ceci a même mené au fait que le nom Jehovah ou Jahweh a été plus tard remplacé par les titres dieu ou seigneur. Ainsi touchés le nom de dieu rejoint l'arrière-plan, et beaucoup ne connaissent maintenant même plus le nom de dieu, parce qu'il n’apparaît presque plus dans les bibles actuelles.

 

 

 

Haut de Page