Poètes

Jan Theodoor Van Rijswijck

Le 10ème mai 1849 était un jour de deuil pour la patrie Flamande. Entre une foule immense et profondément austère qui remplissaient les rues d'Anvers un cortège funébre continué de marcher lentement, suivis par des milliers de personnes, qui affluent de toutes régions du territoire, pour apporter un dernier hommage au chèr mort : c'était le poète populaire Theodoor Van Ryswyck qui ce jour est apporte au tombeau. « c’est comme cela que commence la préface ''Volledige werken van Theodoor Van Rijswijck' (travaux complets de Theodoor Van Rijswijck), écrit par Jos. Staes.

Jan Theodoor Van Rijswijck est né à Anvers le 8 juillet 18118 en tant que fils d'un instituteur qui a transmit son amour pour la poésie à ses enfants en lisant à haute voix des travaux de Vondel, Cats et d'autres poètes. Selon une biographie, Theodoor a été successivement élève sculpteur, peintre de parure, aide instituteur et clerc auprès d'une banque. Il a aussi été poète, satiriste politique et il est aimé comme poète du peuple. Les derniers mois de sa vie il a passé dans une organisation pour gens dérangés d’esprit. Il est décédé le 7 mai 1849, presque 38 années vieux.

Theodoor Van Rijswijck a utilisé multiplement le nom divin dans son travail en trois parties,


 

Dans le poème à partir de page 81.

.............

 

Dans le poème :

............

...............

 

Dans la PARTIE II - à partir de page 179

..............

 

A partir de page 195, le poème complet que nous montrons :

 

Ce poème porte même comme titre le nom divin :

 

A partir de page 214 le poème :

................

 

Et finalement dans la PARTIE III - page 27 et 28

 

Haut de Page