Poètes

Aloïs Walgrave

Aloïs Walgrave était un poète et prosateur flamand.

Aloïs est né le 9 février 1876 à Gand. Concernant sa formation, il est intéressant de noter qu'il suivit le courant philosophique du thomisme et s’adonnait à la philologie classique. Le thomisme est une doctrine philosophique exposée par Thomas d'Aquino, philosophe et théologien italien du 13ème siècle, dont l'originalité est de concilier les acquis de la pensée aristotélicienne et les exigences de la foi chrétienne et qui repose sur l'affirmation fondamentale de l'Être comme réalité universelle. La philologie est une branche de la linguistique concernant notamment les langues mortes. Après des études supérieures au Grand-Séminaire à Malines, il est devenu curé de Vollezele en 1920.

Dans le livre « les auteurs néerlandais et flamands " (1985) G.J. van Bork et P.J. Verkruijsse écriventt le concernant: "Il a essayé de renouveler le drame biblique et était surtout connu comme poéte religieux et de poésie de la nature dans le genre de Gezelle, pour qui il avait une grande admiration."

Parmi ses œuvres les plus connus il y a: 'Stille stonden' (1905), 'De blindgeborene' (1907), 'Noodkreet' (1908), 'Zingende snaren' (1909), 'Het spel van Onze-Lieve-Vrouw, of Maria's leven' (1910), 'Vrede op aarde' (1911), 'Jeugddroomen' (1913), 'Gedichtengroei' (1914) en 'Het leven van Guido Gezelle, Vlaamschen priester en dichter' (1923-1924).
Aloïs Walgrave est décédé à Bruges le 28 février 1930. Il avait juste 54 ans.


 

Nous avons constaté l'utilisation du nom de Dieu dans deux publications. Dans le premier livre, il utilise « Jehovah ». Dans le deuxième livre, il utilise « Jehovah » et « Yahvé ».

Dans le livre « blindgeborene » de 1907 :

 

 

 

Page 16

 

Page 26 et 27

 

Page 32

 

Page 35

 

Page 44

 


 

Dans le livre « Het Spel van Onze-Lieve Vrouw of Maria's Leven' » de 1911:

 

 

Page 37 et 38

 

Page 40 et 41

 

 

 

Haut de Page