Poètes

Michael Wigglesworth

Michael Wigglesworth est né le 18 octobre 1631 dans le Yorkshire, Angleterre, comme fils d'Eduard Wigglesworth et Ester Middlebrook. En 1638 la famille déménage en l'Amérique, New England pour se joindre là la communauté grandissante des puritains. Michael a étudié à la nouvelle université de Harvard il a achevé ses études en 1651. Il y a enseigné- jusqu'en 1654 quand il devient ministre ou prédicateur de Malden, Massachusetts. Il y a été ordonné en 1656. Il s'est battu avec l’idée que comme prédicateur puritain il pu faire tout sauf des sermons. Dans ses journaux intimes, il a écrit plusieurs fois au sujet de son sentiment d'infériorité. Il déconcerte et a déçu sa commune avec cela jusqu’au moment que sa commune a recherché un remplaçant et l’a aussi trouvé. Celui-ci toutefois fraudait les fonds de l'église après quoi Wigglesworth a de nouveau été installé comme prédicateur et l’on a demandé de prêcher. En 1663, Michael Wigglesworth a étudié la médecine. Il est devenu docteur et est resté aussi actif en tant que prédicateur. Et comme poète, quelque chose où il a beaucoup de joie dedans.

Michael Wigglesworth est décédé le 10 juin 1705 à Malden. Sur sa tombe, se trouvait qu'il « a été un docteur de l'âme et du corps ». Il s’est marié trois fois. D'abord avec sa nièce Mary Reyner, après sa mort avec Martha Mudge et après sa mort avec Sybil (Avery) Spearhawk.

En 1662, il a publié son livre « The Day of Doom », le livre qui nous montrons ici. Ce livre a été une description poétique « du grand et dernier jugement ". Le livre a été le premier best-seller en Amérique, il paraîtrait non-moins dans 10 éditions.

 

 

 

Haut de Page